Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2012

Fraudes à la Ma-mwe : après le gasoil, les pièces, les factures et les comptes

Mamwé

La société nationale de l’eau et de l’électricité, la Ma-mwe, se plaint d’être victime d’actes de vol, de magouille de facturation et de détournement de fonds dans ses caisses. La direction générale de la maison a, à cet effet, déposé trois plaintes contre X, depuis lundi dernier, au parquet de la République. Trois forfaits dont aucun présumé coupable n’a pas encore été identifié.

Il s’agit de l’affaire d’une disparition dans l’entrepôt de la centrale d’une pièce détachée d’une valeur d’un million de francs, de l’émission de fausses factures et d’une évaporation des comptes de la société de fonds dont la somme n’a pas encore était évaluée. Selon le procureur de la République, les trois dossiers sont en phase d’enquêtes préliminaires au niveau de la brigade de recherche où se fait un travail d’identification des auteurs. “La Ma-mwe est parvenue à desceller les magouilles, quant à leurs auteurs nous n’avons pas de suspects, pour le moment, et l’enquête entreprise par la brigade de recherche se chargera de révéler leurs identités“, a confié le procureur de la République.
Au sujet de l’émission de fausses factures, le patron du parquet de Moroni, rapporte que des anomalies ont été constatées au niveau de la facturation et il avance qu’il se pourrait que des clients étaient au courant de ces pratiques frauduleuses et ont marché dans les combines ou qu’ils étaient simplement trompés par les agents de la Ma-mwe. Cependant, il est soutenu à la Ma-mwe que comme le dossier des fausses factures, le préjudice du détournement de fonds des caisses de la société n’est pas encore maîtrisé aussi.
Il est à rappeler que ces trois affaires de fraudes et vol, portées devant la justice par la direction générale de la Ma-mwe, ne sont pas les premier actes frauduleux perpétrés au sein de cette société nationale. Le 12 décembre dernier, le tribunal de première instance de Moroni a condamné quatre agents de cette société, un taximan et trois militaires assurant la sécurisation des lieux pour vol organisé de gasoil. La bande de malfaiteurs a tout simplement et sans inquiétude vidé le carburant des moteurs de la centrale de Vwadju. Plus de deux centaines de litre de gasoil ont constitué le butin vendu à des particuliers.

Publié le 26 janvier 2012-01-26
par Inanga

07:25 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.